Histoire du quartier de la Goutte d'Or (Paris, 18e) : quelles archives à consulter ?
Le 12/04/2017 à 11h59 par Génériques
Résumé

Dans le cadre de la mise à disposition du parcours « balade sur les traces des luttes de l'immigration à la Goutte d'Or avec Génériques » via les applications mobiles Barbès Beats et GuidiGO, et de la publication dans Odysséo d'une collection d'affiches collectée par Bruno Lemesle concernant les productions culturelles des Ateliers Tac-Tic au sein du quartier de la Goutte d'Or (années 1980), Génériques propose un panorama autour des archives relatant l'histoire et la vie quotidienne de ce quartier cosmopolite.

Années 1970-1980 : luttes contre les discriminations et pour l'égalité dans le quartier de la Goutte d'Or

 

Le quartier de la Goutte d'Or, situé dans le 18e arrondissement de la ville de Paris, est marqué dans son histoire par de nombreuses luttes contre les discriminations et pour l'égalité. En octobre 1971, Djellali Ben Ali, un jeune Algérien de 15 ans est tué par le concierge de l'immeuble où il réside. En réaction, des émeutes éclatent dans Paris dans différents quartiers dont le quartier de la Goutte d'Or. La fonds de Saïd Bouziri conservé à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) répertorie un dossier concernant l'affaire Djellali Ben Ali composé de tracts et de coupures de presse (1971-1977).

 

Par ailleurs, de nombreuses opérations d'expulsion sont menées par les forces de l'ordre dans le quartier. En témoigne cet article rédigé par Mustapha Saad pour le numéro d'octobre 1980 du journal Sans Frontière : «  Samedi dernier a eu lieu une journée porte ouverte dans un hôtel de la Goutte d'Or. Organisée par les cinquante locataires maghrébins menacés d'expulsion depuis janvier 80, à l'initiative des associations du quartier, cette action avait pour but d'une part de sensibiliser la population de la Goutte d'Or sur les dangers de la spéculation et d'apporter une solidarité aux habitants de l'hôtel ». En 1984, les habitants de l'immeuble situé au 37 rue Polonceau sont expulsés par les forces de l'ordre. Il est alors prévu de reloger les habitants dans des foyers de travailleurs migrants situés en banlieue parisienne. En réaction, les habitants expulsés vont occuper la salle Saint-Bruno. Après deux mois de lutte, ils seront finalement tous relogés dans le quartier de la Goutte d'Or.

 

Pour en savoir plus, consultez la balade patrimoniale « balade sur les traces des luttes de l'immigration à la Goutte d'Or avec Génériques » ainsi que l'exposition virtuelle «  Mouvements et luttes des immigré-e-s contre les discriminations et pour l'égalité ».

 

 

La vie de quartier de la Goutte d'Or dans les années 1990

 

A partir de la fin des années 1980, le quartier de la Goutte d'Or va être marqué par d'importantes transformations urbaines. Les Archives communales de Paris conservent notamment un versement de la Direction de l'urbanisme, du service foncier et du bureau des opérations immobilières portant sur les opérations d'aménagement de la Goutte d'Or (1983-2007).

 

Le quartier va également devenir le coeur d'une mobilisation inédite pour les sans papiers en France. Le 28 juin 1996, 300 étrangers en situation irrégulière vont occuper l'église Saint-Bernard pour demander la régularisation de leur situation. En août 1996, en réaction le Troisième collectif des sans-papiers est créé, ayant pour objectif de régulariser tous les sans-papiers et de militer en faveur de l'abrogation des lois défavorables au séjour des étrangers en France.

 

La vie quotidienne du quartier - fêtes, célébrations, vie culturelle, logements, travail – a été immortalisée par le photographe Bruno Lemesle dont une sélection d'environ 200 photographies numérisées sont disponibles dans Odysséo.

 

 

Le quartier de la Goutte d'Or, un territoire marqué par la création et les échanges culturels

 

De nombreux événements, fêtes et manifestations culturelles favorisant échanges, partage et célébrations ont animé le quartier de la Goutte d'Or. Un article rédigé par Azziz et Saïd pour le journal Sans Frontière du 26 juin 1979 témoigne de l'atmosphère du carnaval de la Goutte d'Or : « Autour des stands animés, les enfants et même les grands se sont maquillés et avec des masques confectionnés en carton et des ballons de toutes les couleurs marqués « non aux lois iniques » en arabe et en français. La parade démarre au rythme du bendir dans les rues de Barbès la Goutte d'Or. Le bendir retentit plusieurs fois puis s'arrête, Habib appelle : « toi qui a traversé la mer, toi qui a des problèmes d'existence, de cartes de travail et de séjour, toi qui ne veut pas rester seul, viens avec nous faire la fête ».

 

Au début des années 1980, les ateliers Tac-Tic propose le premier festival interculturel de la Goutte d'Or Par-delà les frontières de mon quartier, il y a un autre corps, une autre voix, un autre regard que le mien . Les affiches collectées par Bruno Lemesle témoignent des différentes manifestations culturelles organisées par les ateliers Tac-Tic – manifestations théâtrales, festivals – jusqu'à la dissolution de l'association en 1987.

 

La troupe de théâtre militante Al Assifa va participer activement au dynamisme artistique urbain du quartier en revendiquant ce message : « Million d'hommes loin de leurs terres, notre voix est grosse de celle de nos frères là-bas et de notre exil acheté ici. L'expression sur une scène nous appartient, tout comme dans la rue quand nous manifestons, nous ne cesserons de les mener de front avec l'aide et la solidarité de tous ceux qui jusqu'alors furent à nos côtés. Du chantier, de l'entreprise, de l'université, où les uns et les autres camarades de la troupe Al Assifa, nous travaillons jusqu'au théâtre que nous créons à Barbès. Ce sont les voix et les gestes dont on nous fait la vie. Assifa pour nos droits, Assifa pour nos cultures, Assifa pour notre humanité sur tous les fronts ».

 

Pour en savoir plus, consultez cette exposition virtuelle « Cultures et contre-cultures de l'immigration, 1970, 1980, 1990 ».

 

 

 

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 18/11/2013 par Génériques
Le 03/02/2016 par Génériques
Le 18/11/2013 par Génériques