Guide des sources : histoire de l'immigration dans les Hauts-de-Seine
Le 14/12/2016 à 10h08 par Génériques
Résumé

Des sources concernant l'histoire de l'immigration dans les Hauts-de-Seine sont désormais disponibles dans Odysséo, faisant suite au travail engagé depuis 1990 par Génériques dans la constitution d'un inventaire national des sources publiques et privées sur l'histoire des étrangers en France aux XIXe-XXe siècles.

Les sources sur l'immigration conservées aux Archives départementales des Hauts-de-Seine

 

Le guide des sources disponible en ligne sur Odysséo permet de localiser les sources sur l'immigration du département des Hauts-de-Seine conservées aux Archives départementales.

C'est à la suite de la suppression des départements de la Seine et de la Seine-et-Oise par la loi n°64-707 du 10 juillet 1964 que le département des Hauts-de-Seine est créé. Les Archives départementales des Hauts-de-Seine sont inaugurées le 1er octobre 1968 et conservent les archives produites par les administrations du département. Elles accueillent également les dépôts des communes ainsi que les dons et dépôts de particuliers.

 

Les fonds conservés permettent d'appréhender l'histoire de l'immigration dans les Hauts-de-Seine sous différents aspects parmi lesquels :

 

  • L'accueil : il est possible de consulter les demandes de titre de séjour produites par le service des étrangers (tutelle : bureau de la nationalité) des années 1985 à 2000. Certains fonds d'associations d'accueil sont également consultables. C'est notamment le cas des archives du Comité d'accueil de Neuilly pour les réfugiés du Sud-Est asiatique.

 

  • Le travail : les autorisations de travail de la main-d’œuvre étrangère produites par la direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle entre 1964 et 2004 sont notamment disponibles à la consultation. Ces archives permettent de suivre l'évolution des droits et de l'administration concernant le travail des étrangers.

     

  • Le logement : les archives du service de développement et de l'aide aux investissements présentent un intérêt particulier concernant l'histoire de l'immigration. Des dossiers relatifs à l'acquisition de terrains par la Société nationale de construction de logements pour les travailleurs (SONACOTRA) et à leur aménagement permettent de rendre compte de la création de foyers et de centres de logement pour apprentis et jeunes travailleurs dans les années 1960.

 

  • La prise en charge médicale, sanitaire et sociale : on peut citer en exemple les archives du Centre hospitalier Stell de Rueil-Malmaison permettant le référencement de données sociologiques par le biais notamment des fiches d'admission et des registres de statistiques des populations de l'établissement.

 

 

Les archives produites et conservées par les communes des Hauts-de-Seine

 

L'instrument de recherche des archives produites par les communes des Hauts-de-Seine permet de localiser des documents produits par les organes administratifs municipaux en lien avec l'immigration. On peut y trouver entre autres des données informatives concernant l'état civil (naissances, mariages, décès, demandes de naturalisation) particulièrement utiles pour la reconstitution historique de trajectoires individuelles ; ainsi que des registres de statistiques concernant le recensement de la population à l'échelon communal.

 

On peut citer comme exemple les Archives communales d'Asnières-sur-Seine qui conservent les archives relatives au recensement des Nord-Africains demeurant dans les bidonvilles de la zone nord d'Asnières (1959) ou encore les Archives communales de Gennevilliers permettant la consultation d'une étude sociologique sur la migration des travailleurs musulmans d'Algérie en métropole (1954-1960).

 

 

Focus sur la ville de Nanterre

 

Dans les années 1800, la ville de Nanterre n'est encore qu'un bourg d'artisans, de rentiers et d'agriculteurs. La ville va ensuite s'urbaniser massivement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale en accueillant de nombreux ouvriers dont une grande partie en provenance de l'étranger. Cet afflux massif d'habitants va participer à la création de bidonvilles dans la commune dont sont conservés aux Archives communales des dossiers de gestion, des plans ainsi que des photographies.

 

Pour en savoir plus sur les bidonvilles de Nanterre, consultez cet article du Melting Post.

 

L'Université de Nanterre, construite aux abords du bidonville de la Folie, est inaugurée en 1963. Véritable symbole des manifestations de Mai 68, elle va accueillir de nombreux étudiants étrangers. L'instrument de recherche des sources sur l'immigration produites par l'Université Paris X consultable dans Odysséo permet notamment d'identifier l'existence de registres de statistiques concernant la population étudiante (répartition par nationalité et par catégorie socio-professionnelle).

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 15/03/2017 par Génériques