« Histoire et mémoires de l'immigration: mobilisations et luttes pour l'égalité, 1968-1988 »
Le 07/06/2016 à 11h04 par Génériques
Résumé

Une nouvelle collecte de 31 témoignages a été réalisée par Génériques entre 2012 et 2015 : sa description est disponible en ligne dans Odysséo bientôt accompagnée d'extraits de chaque entretien. Les entretiens sont consultables en intégralité à Génériques et bientôt aux Archives nationales, aux Archives départementales du Val-de-Marne et à la BDIC.

La campagne d'archives orales « Histoire et mémoires de l'immigration : mobilisations et luttes pour l'égalité, 1968-1988 » (2012- 2015), a permis le recueil de témoignages filmés représentatifs de l'histoire du militantisme social, culturel, intellectuel et politique autour de la question de l'immigration en France. Ont été interrogés des femmes et des hommes qui ont joué un rôle dans les mobilisations et les luttes pour l'égalité et ont contribué au changement des représentations des immigré-e-s. Au final, 31 témoins ont été interrogés, pour un total de plus de soixantaine-dix d'heures d'entretien.

 

Génériques s'est adressée à des spécialistes et a constitué un comité de pilotage réunissant universitaires et membres d'institutions patrimoniales1 que nous remercions pour leur précieuse collaboration. Plusieurs critères ont été retenus afin de parvenir à obtenir un large panel de témoins, avec la difficulté de réunir l'ensemble de ces derniers autour de 31 personnes (souci de parité, approche selon le pays d’origine, la nationalité, l'échelle géographique, la représentativité sociale, associative, politique, ou syndicale). Les entretiens sont centrés sur la vie du témoin autour de la question du militantisme. Les enquêteurs ont particulièrement insisté sur les actions militantes en demandant des exemples concrets et un regard réflexif sur ces actions. Pour conclure était posée la question du bilan et de la transmission de la mémoire des luttes.

 

 

1968-1988 : deux décennies de luttes et mobilisations pour l’égalité des droits

 

Photographie de Yamina Benchenni, 2013 © GénériquesCes 20 années, couvrant une partie des « années 68 » et le premier septennat de François Mitterrand, ont été le théâtre de nombreuses luttes et mobilisations pour l’égalité des droits ainsi que la reconnaissance des immigrés et de leurs enfants. Avec le basculement d'une décennie à l'autre, il s'agit aussi d'observer les évolutions et les continuités dans ces luttes, le croisement des générations, notamment les différences et les similitudes entre deux âges du militantisme de l’immigration : celui des premiers immigrés et celui de leurs enfants, nés ou éduqués en France.

 

Photographie de Yamina Benchenni, 2013 © Génériques

 

A la croisée de l’histoire politique, culturelle et ouvrière et sociale, ces sources d’archives permettent d’éclairer de nombreux temps de mobilisations :

 

 

Il est possible d'observer les évolutions et pluralités dans les formes de ces luttes : luttes politiques, syndicales, luttes menées par des mouvements autonomes, des mouvements immigrés, des associations... Les mobilisations culturelles et artistiques sont aussi particulièrement présentes dans cette campagne : les radios, le journal Sans Frontière, le théâtre militant, la peinture, la littérature et la poésie. Cette campagne donne aussi le point de vue institutionnel de ces luttes.

 

Le contexte international et la lutte pour la démocratie apparaissent dans de nombreux témoignages : la guerre d’Algérie, la guerre du Vietnam, la répression au Maroc, la Révolution des Œillets au Portugal, les dictatures d'Amérique latine. Ces croisements impactent les mobilisations et luttes en France, plus précisément dans les expériences et les formes de militantisme des témoins.

Ce que révèle, in fine, cette campagne c’est que les luttes de l’immigration, dans leur diversité et leur pluralité, croisent l’histoire et la mémoire collective nationale.

 

 

Faire connaître cette histoire

 

Plusieurs expositions virtuelles destinées au grand public et réalisées par Génériques en lien avec l'Institut culturel de Google présentent déjà des extraits de cette campagne2. Des chercheurs, historiens ou sociologues, et des artistes ont déjà commencé à explorer ce fonds qui contribuera à enrichir et renouveler leurs travaux. Suite à la journée de restitution du 29 octobre 2015, de nouvelles communications autour de cette campagne auront prochainement lieu en lien avec les Archives nationales et la BDIC.

 

Photographie de Assane Ba, 2014 © Génériques

 

Génériques remercie l'ensemble des témoins qui par leur témoignage ont contribué à la richesse de cette campagne :

Hédi Akkari ; Salika Amara ; Maria Amaral ; Arezki Amazouz ; Assane Ba ; Farouk Belkeddar ; Souad Benani-Schweizer ; Yamina Benchenni ; Alima Boumediene-Thiery ; Aloys Carton ; Albano Cordeiro ; Manuel Dias Vaz ; Daniel Duchemin ; Driss El Yazami ; Jean et Josée Frouin ; Marilaure Mahé ; Saïd Merabti ; Brahim Messaouden ; Samia Messaoudi ; Patrick Mony ; Abdallah Moubine ; Tran Tu Nghia ; Geneviève Petauton ; Gaye Petek ; Roland Rutili ; Djiby Sy ; Ramzy Tadros ; Vasco Martins ; Hector Vasquez

 

Mots clés : 
Notes de bas de page
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte