Les périodiques des associations de femmes immigrées: l'exemple des Yeux ouverts
Le 08/03/2016 à 12h53 par Génériques
Résumé

Le projet d'Association des Femmes Immigrées Maghrébines « Les Yeux ouverts » s'est créé au début des années 1980. Leurs combats témoignent des nombreuses discriminations dont les femmes immigrées ou issues de l'immigration sont victimes. Génériques met en ligne dans Odysséo deux numéros de leur journal datés de l'année 1984.

Les femmes immigrées et les filles issues de l’immigration (la « seconde génération ») occupent une place essentielle dans l’histoire des luttes contre les discriminations et pour l’égalité femmes-hommes. Dès les années 1970, mais surtout après 1981 avec la loi du 9 octobre (81-909) qui ouvre la pleine et entière liberté d'association aux étrangers, on retrouve les femmes à la tête de plusieurs initiatives et associations de l’immigration. Leurs combats multiples et variés témoignent des nombreuses discriminations dont elles sont victimes : discriminations à l’embauche et au travail, droit au séjour, lutte contre le sexisme, lutte contre les mariages forcés ou/et contre le retour au pays d’origine des parents, combat contre le racisme, accès à la santé, à l’éducation et à la culture, droit à la contraception et à l’avortement, etc.

 

Le projet d'Association des Femmes Immigrées Maghrébines « Les Yeux ouverts » s'est créé au début des années 1980 à l'initiative des groupes Femmes Algériennes, Marocaines et Tunisiennes. Elles se réunissent à la Maison des femmes de Paris et côtoient des mouvements féministes par lesquels elles ne se sentent pas toujours représentées. L'association veut intervenir auprès des femmes immigrées et se rapprocher des milieux populaires pour faire avancer la lutte des droits des femmes et partager une conscience féministe avec elles.

 

Parmi les fondatrices, Souad Benani-Schweitzer, déjà militante dans l'Association des Femmes Marocaines et Alima Boumediène-Thierry qui va créer ensuite l'association Expressions maghrébines au féminin (EMAF). Ces deux militantes pour les droits des femmes immigrées ont été interviewées dans le cadre da la campagne d'archives orales de Génériques sur “Histoire et mémoires de l'immgiration: missions et luttes pour l'égalité, 1968-1988”. Des extraits des entretiens seront bientôt consultables en ligne sur le portai Odysséo.

 

Parmi les questions abordées dans les deux numéros de la revue : l'accès au travail et la réglementation du droits de séjour des femmes immigrées en France et leur droit à la formation ; les statuts juridiques des femmes dans les pays d'origine; mais aussi des questions concernant la contraception et la condition des filles issues de la seconde génération.

 

A signaler, p. 22 du n° 1, un article spécialement consacré à la journée du 8 mars 1984 qui sollicite le mouvement féministe français à rejoindre les femmes immigrées dans une dynamique unitaire du mouvement de la libération des femmes.

 

L'expérience des Yeux ouverts a donné origine à l'association des Nanas Beurs (1985-1990), qui se préoccupe des questions en lien avec le droit de à la citoyenneté, l'égalité hommes- femmes, la laïcité et les droits des femmes immigrées. Le premier numéro des “Carnets des Nanas Beurs” sera bientôt entièrement consultable dans le portail Odysséo.

 

Mars 2016

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte